mercredi 1 juin 2016

DROITS de l’HOMME et respect du choix de sa FIN de VIE


L’article 3 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales interdit la torture

- Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines 
ou traitements inhumains ou dégradants -

En conséquence, une personne maintenue contre son gré dans un état végétatif chronique alors que cette personne a rédigé des directives anticipées précisant que si elle se trouve dans un état pathologique incurable elle puisse bénéficier d’une sédation terminale est en droit d’ester en justice afin que son choix soit respecté.

Lecteurs de ce blog, sachez donc que vous (ou vos proches) pouvez menacer le personnel hospitalier d’une action auprès de la COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME (Allée des droits de l’homme 67000 STRASBOURG) si ce personnel ne respecte pas votre demande de partir en PAIX.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire