lundi 25 février 2019

L’hypocrisie de la sédation profonde et continue jusqu’au décès. Loi Leonetti du 2 février 2016


En quoi consiste la sédation profonde et continue pratiquée dans les soins palliatifs pour les personnes en fin de vie (en phase terminale) ?

Elle permet de faire mourir un patient en augmentant lentement les doses d’analgésiques car la loi autorise le soulagement de la douleur même au risque d’entrainer la mort !

Soulager (certains disent soigner !) mais pas tuer nous surinent les « PROLIFE » sauf qu’il s’agit en fait de soulager la douleur en provoquant la mort :-(

Car il s’agit en réalité d’une EUTHANASIE LENTE.

Le médecin qui pratique « l’euthanasie lente » donne généralement un analgésique narcotique (morphine) au patient tout en surveillant régulièrement sa douleur. Suite à l’accoutumance rapide au produit, les doses augmentent jusqu’à un niveau létal.
On déclare ensuite que la mort est la conséquence naturelle de la maladie et du traitement anti douleur indispensable.

C’est l’échappatoire des médecins pour contourner leur serment d’Hippocrate !!!

Nous sommes en pleine hypocrisie :-(

Contrairement aux Belges et aux Néerlandais :-(

Aucun commentaire:

Publier un commentaire