mardi 10 octobre 2017

Marie de Hennezel contre toute aide active à mourir sur LCP assemblée nationale


Suite à l’euthanasie de la romancière Anne BERT en Belgique, la chaine LCP (TNT 13) dans son émission ça vous regarde débattait sur la Fin de vie le lundi 9 octobre avec ce titre choc : FIN DE VIE : L’HYPOCRISIE FRANCAISE.

Avec pour le bord de la dignité, le député de Charente maritime Olivier Falorni membre du comité d’honneur de l’ADMD, le professeur Jean Claude Ameisen médecin immunologiste et président d'honneur du Comité consultatif national d'éthique.

De l’autre bord, le député conservateur Xavier Breton et Marie de Hennezel.

Marie de Hennezel s’est une fois de plus affirmé totalement contre l’aide active à mourir et en faveur des soins palliatifs considérés par elle comme le summum de la fin de vie idéale !
* Sauf que palliatif signifie  mesure provisoire, expédient, soulage mais ne guérit pas. A l’origine les fondateurs des soins palliatifs sont des religieux

Madame de hennezel croit fermement avoir raison et être dans le camp du bien et c’est son droit !

Là où le bât blesse c’est qu’elle veuille imposer ses idées à ceux qui ne pensent pas comme elle !
Il y a un mot pour définir cette attitude, l’intolérance qui dérive le plus souvent vers le … FASCISME :-(

Qui est Marie de Hennezel ?
Catholique pratiquante, elle a participé activement à des groupes de prières
D’abord enseignante d’anglais puis psychologue clinicienne, elle serait restée pratiquement inconnue si un certain François Mitterrand ne l’avait remarqué puis préfacé son livre « la mort intime » en 1995 ce qui lui a assuré une grande notoriété.
Sa rencontre avec Mitterrand fut comme un coup de foudre déclara-t-elle à Paris match en 1996 !

Son livre est pratiquement sorti en même temps que « le livre tibétain de la vie et de la mort » de Sogyal Rinpoché un bestseller mondial
Citons ses propos : J’ai d’ailleurs rencontré Sogyal Rinpoché. Nous avions animé tous deux un séminaire à l’Espace Pierre Cardin sur « La Vie et la Mort au cœur de l’Expérience ». Nos livres sont arrivés à un moment donné où l’on ne parlait absolument pas de la mort, elle était comme recouverte d’un couvercle. Le livre de Rinpoché a une approche selon laquelle on vit, tout en étant conscient que l’on va mourir un jour. C’est totalement différent de notre Occident. Car finalement, quand on regarde dans le miroir de la mort, ce que l’on voit, c’est la vie. Ce livre a eu du succès car il dédramatisait l’idée de la mort…

Sauf que depuis, le « Rinpoché » (très précieux en tibétain) s’est révélé être un imposteur total, le Dalai Lama vient de le mettre à la retraite d’office et l’a interdit d’enseignements !

Madame de Hennezel SVP, laissez donc les gens en fin de vie 
choisir par eux-mêmes la façon de mourir qui leur convient.

On appelle cela la tolérance

Aucun commentaire:

Publier un commentaire